CHAPELET POUR LES PRÊTRES

MYSTERES JOYEUX

 

I - L'ANNONCIATION

Lc 1, 30 : "L'Ange lui dit :"Soyez sans crainte, Marie, car Vous avez trouvé Grâce auprès de Dieu."

 

La Pleine de Grâce a trouvé Grâce. Notre Dame a été choisie par Dieu pour devenir la Mère de Son Fils. Et le Verbe s'est fait chair ( Jn 1, 14 ) car l'oeuvre de Salut qu'est la Rédemption commence par l'Incarnation et celle-ci est préparée par la Grâce de Dieu dans le coeur d'une jeune fille, une vierge prête, par Amour du Père, a faire Sa Volonté.

Et c'est parce que depuis toujours cette jeune fille s'est attachée à faire la Volonté de Dieu que la Grâce a pu agir de façon à ce qu'Elle devienne le Réceptacle choisi par Dieu pour recevoir le Fils Incarné.

Dans notre monde, Marie a indiqué que les prêtres étaient Ses enfants de prédilection.

Prions-la, au cours de cette première dizaine, pour Lui demander qu'Elle les rende, comme Elle, toujours plus dociles à la Volonté du Père, témoins dans l’Église et dans leur sacerdoce, de cette docilité sans faille à la Volonté du Père.

II -  LA VISITATION

Lc 1, 46-48 : "Marie dit alors : "Mon Ame exalte le Seigneur et mon esprit tressaille de Joie en Dieu mon Sauveur parce qu'Il a jeté les yeux sur Son humble servante. Oui, désormais toutes les générations me diront Bienheureuse..."

Avec Marie, découvrons la Joie de porter Dieu à nos frères. L'Ange, à l'Annonciation, Lui a dit : "Le Seigneur est avec Vous...". C'est à Elisabeth, Sa cousine, que Notre Dame va porter Dieu. Elisabeth en est comblée par l'Esprit Saint.

C'est cette même Joie qui est, avec la Paix ( intérieure ), le fruit de l'Amour que nous devons découvrir, méditer et porter à nos frères dans notre prière au cours de cette deuxième dizaine de notre Chapelet.

Ayons à coeur de réserver cette Grâce de la Joie à nos prêtres qui en ont besoin pour dépasser toutes les tracasseries humaines dont ils sont submergés. Avec la Joie venant de Dieu par Marie, ils auront des ailes .

 

III -  LA NATIVITÉ

Mt 2, 11 : "Entrant alors dans le logis, ils (les Mages) virent l'Enfant avec Marie sa Mère et, tombant à genoux, se prosternèrent devant Lui; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe."

Nous pouvons actuellement vénérer les reliques des Mages à Cologne en Allemagne. Et nous pouvons surtout suivre l'exemple de leur adoration en offrant nous aussi à Dieu l'or, l'encens et la myrrhe : l'or de la Charité, Amour spirituel que je dois à Dieu et à mes frères; l'encens de l'Adoration et de la Contemplation que je ne donnent qu'à Dieu seul; la myrrhe de mes efforts, de mes souffrances, "l'huile de coude" correspondant à ma bonne volonté dans le chemin de retour de mon âme vers Dieu.

Avec Marie, Joseph et les bergers, demandons à Dieu l'Esprit d'Adoration pour nos prêtres. Beaucoup sont accaparés par les multiples occupations du monde : prions pour qu'ils découvrent l'Esprit d'Adoration et y plongent de toute leur âme.

 

IV -  LA PRESENTATION AU TEMPLE

Lc 2, 22-24 : "Et quand vint le jour où, selon la Loi de Moïse, Il devait être purifié, ils Le portèrent à Jérusalem pour Le présenter au Seigneur, ainsi qu'il est écrit dans la Loi du Seigneur : Tout garçon premier né sera consacré au Seigneur, et pour offrir en sacrifice suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou de jeunes colombes."

C'est ainsi que nous savons que la Sainte Famille était obéissante à la Loi, purifiée par sa démarche et pauvre ( ceux qui en avaient la possibilité offraient un agneau ou un chevreau ). Ce sont là les trois conseils évangéliques que professent les religieux dans leurs Vœux : pauvreté, pureté, obéissance.

Marie est notre Mère, Elle a donné naissance dans la douleur de la Croix à l'Eglise. Laissons-nous présenter à Dieu par Marie. Devenons comme nos prêtres, ses enfants de prédilection. Jésus a voulu être présenté à Dieu Son Père dans les bras de Marie. Faisons de même, pour nous et nos prêtres.

 

V -  JÉSUS AU TEMPLE A DOUZE ANS

Lc 2, 46 : "Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant... Il leur répondit : "pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je me dois aux affaires de mon Père ?"

C'est à douze ans à peu près que par la barmidzwa le jeune Juif devient adulte. Il devient seul responsable de ses actes devant Dieu. Son père n'est plus responsable pour lui. Il est donc normal que le jeune Jésus, dès sa majorité, n'aie eu d'autre empressement que de se mettre aux affaires de Son Père ( du Ciel ), quitte à ce que son père et sa mère sur terre en soient réduits à le chercher pendant trois jours, angoissés.

L'appel de Dieu n'est pas toujours pour nous très clair à comprendre, à suivre, à adopter. Prenons le temps de faire silence en nous-même pour entendre Dieu et écouter Son Appel sur nous. Prions pour que son appel soit écouté de tous ceux qui sont appelés.