L' ASSOCIATION PROPOSE UNE REVUE DE SPIRITUALITÉ   

Elle parait tous les trimestres

Abonnement ordinaire : 14€,

Abonnement de soutien:18€,

Abonnement de bienfaisance : 31€

Abonnement découverte: 7€

   

Virement

FR90 2004 1010 1232 0709 0H03 375

en précisant bien : abonnement Virgo Fidelis, noms et adressse

contacter Marie-Blanche

mb.dussel@yahoo.fr ou appeler au 06 30 35 84 65

la newsletter est gratuite et envoyée sur simple demande

Lire des articles de la revue

Un des derniers Éditos

 

La formidable espérance de la Croix
   

Cette espérance est d’abord celle qui nous est donnée par la foi en la Résurrection et en notre rétablissement de fils bien aimés du Père obtenu par le sacrifice de la Croix.

A la Croix, il nous est donné un autre beau signe d’espérance à travers la conversion subite de celui que nous nommons le bon larron.

C’est que le bon larron ne le fut qu’à la dernière extrémité, Marc et Matthieu ne nous parlent-ils pas des deux bandits qui insultaient Jésus, il y a donc eu un temps pour les insultes et un temps pour défendre le Fils de Dieu. Et Cette conversion mène tout droit le bon larron à l’« aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis »

Cette conversion subite n’est pas sans nous rappeler celle d’Henri Pranzini au moment de son exécution, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, priant pour le retour à Dieu, avait demandé un signe qui lui fût accordé. De fait, juste avant sa mort, Henri Pranzini embrassa le crucifix qui lui était présenté.

Voilà deux miracles qui nous confortent dans la vertu d’espérance.

Espérer, telle est la dernière injonction de la devise de notre mouvement et il nous faut bien cette vertu pour prier et offrir pour les prêtres : même sans signe visible, les prêtres que nous portons reçoivent grâce sur grâce et au-delà, pour le troupeau que Dieu leur a confié.

Marie, Mère et Reine de l’Espérance, soyez notre secours.

 

Dans une veine assez semblable, nous pouvons citer la belle conversion de Félix Lesueur le jour du décès de son épouse qui avait tant prié pour lui ; peu après, il deviendra prêtre.